Installer un miroir chauffant pour la salle de bains

Installer un miroir chauffant pour la salle de bains

Au même titre que le sèche-serviette, le radiateur rayonnant, soufflant, convecteur ou radiant, le miroir chauffant fait partie de la famille des chauffages électriques destinés à la salle de bains. Son usage est encore peu répandu en France. Cet appareil dispose d’une performance remarquable. Retrouvez dans cet article toutes les informations à connaître sur le miroir chauffant pour salle de bains.

Qu’est-ce qu’un miroir chauffant ?

Le miroir chauffant pour salle de bains est un appareil prêt à l’emploi ne nécessitant aucun équipement supplémentaire pour fonctionner. Il s’agit d’un système de chauffage électrique et rayonnant, à basse température. Son fonctionnement est similaire à celui du radiateur infrarouge. Grâce à l’émission d’infrarouges longs, cet appareil réchauffe directement les murs, le corps humain, les meubles et les objets se trouvant dans une pièce. L’humidité de l’atmosphère est ainsi conservée pour offrir une sensation de confort optimale sans augmenter la température de la salle de bains.

Le miroir chauffant est constitué :

  • de résistances pelliculaires et de panneaux radiants ;
  • d’un filament carbone fixé sur toute la surface du miroir ;
  • d’une résine imperméable qui le rend insensible aux projections d’eau ;
  • d’un isolant thermique qui empêche les pertes de chaleur vers la face arrière.

Le miroir chauffant est disponible dans différents coloris, formes et dimensions. Le choix de sa puissance dépend des dimensions de la salle d’eau dans laquelle il sera posé. En principe, la puissance minimale d’un miroir chauffant est évaluée à 65 à 80 W par m². Comptez donc :

  • 650 W pour une surface de 5 à 6 m² ;
  • 850 W pour une surface de 7 m² ;
  • 1000 W pour une surface de 8 m² ;
  • 1100 W pour une surface de 9 m² ;
  • 1250 W pour une surface de 10 m².

On peut avoir deux sortes de miroirs chauffants pour salle de bains : le miroir chauffant électrique et le miroir chauffant à gaz. Ces dispositifs permettent de chauffer un miroir de salle de bains ou une surface vitrée dans une maison.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un miroir chauffant ?

Installer un miroir chauffant dans la salle de bains vous permet de profiter d’un bain ou d’une douche au chaud sans utiliser d’électricité. Ce dispositif est fortement recommandé pour les personnes sensibles aux affections respiratoires, celles qui vivent hors réseau ou encore celles qui souhaitent économiser sur leurs factures d’énergie. Outre la salle de bains, le miroir chauffant peut également être intégré dans la chambre à coucher, le salon, le bureau, la véranda et autres.

L’appareil offre de nombreux avantages, à savoir :

  • une grande longévité ;
  • une facilité d’entretien ;
  • une installation facile et rapide ;
  • un niveau de sonorité minimisé ;
  • une réduction de l’empreinte carbone ;
  • une faible épaisseur ce qui n’encombre pas la pièce ;
  • un confort optimal grâce à un mode de chauffage sain ;
  • une double fonctionnalité : chauffage intégral et chauffage d’appoint ;
  • une diminution de l’effet de condensation et de l’accumulation de poussières et d’acariens ;
  • une température de surface réglable à l’aide d’un thermostat externe, évitant ainsi les risques de brûlures par contact ;
  • un rendement énergétique optimal permettant de réduire de 15 % la consommation électrique allouée au chauffage d’une salle de bain.

Sachez que le miroir chauffant possède aussi quelques inconvénients. Il nécessite avant tout d’avoir la place suffisante sur le mur. Étant un chauffage fixe, il ne peut plus être déplacé une fois posé. Il ne convient pas à des pièces de grandes dimensions en raison de sa puissance très limitée. De plus, son prix est assez élevé. Il faut au moins compter 300 euros pour un modèle de base. Ce tarif peut atteindre jusqu’à 1 500 euros en fonction de sa puissance et de sa taille.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Retour en haut