Les 10 étapes nécessaires à la pose de placo au plafond

Les 10 étapes nécessaires à la pose de placo au plafond

Utiliser le placoplatre pour le plafond est intemporel. Le rôle de ce revêtement est plus qu’esthétique, puisque le matériau est excellent pour l’isolation thermique et phonique. Il est plus facile de camoufler les fils électriques et les câbles, ainsi que d’intégrer les spots d’éclairage.

Alors, comment faire un plafond en placo ?

1 – Rassembler tout le matériel nécessaire

Avant toute intervention, il faut rassembler tout le matériel indispensable. À part le placo, différents équipements sont requis pour oeuvrer dans de bonnes conditions : mètre à mesure, règle, niveau à bulle, cordeau, lève-plaque, pince coupante, tournevis électrique… Il y a également les suspentes, les éclisses, les fourrures, les cornières, les vis, etc.

2 – Prendre les mesures

Les mesures prises détermineront la quantité de plaques de placo nécessaire pour couvrir tout le plafond.

3 – Faire le plan

Une fois les mesures prises, un plan à l’échelle du plafond est dressé. Il servira de base pour le reste des travaux. Par la suite, vous passez aux tracés du plafond et des murs. Vous en aurez besoin pour définir la hauteur du plafond et l’emplacement des cornières.

Selon le projet, il est possible de procéder à l’ augmentation de la hauteur du sous plafond. Les travaux requièrent une demande de permis de construire, puisqu’il faut refaire toute la charpente et la couverture.

4 – Préparer la surface et la pièce

La surface sur laquelle sera posé le placo doit être propre. Aussi, les moisissures ou les autres signes de dégradation sont à considérer, plus particulièrement dans le cadre d’une remise à neuf.

Par ailleurs, il faut penser à couvrir les meubles et les autres objets (avec de la bâche, par exemple) afin de les protéger contre les débris. Au mieux, vider la pièce pour une intervention sans problème jusqu’à ce que les travaux soient terminés.

5 – Mettre en place les suspentes

Les suspentes, ces tiges métalliques, sont posées sur les quatre recoins. Pour cela, on utilisera du cordeau bien tendu pour placer les rangées de suspentes. Il faut bien les positionner, extrémités à 25 cm des murs.

6 – Fixer les cornières

Les cornières sont destinées à supporter le bord des plaques. C’est pourquoi, vous allez les fixer suivant le niveau des traits réalisés, le long de murs. Le système de fixation est choisi en fonction de la nature du mur (bois, plâtre ou béton) : vis ou chevilles à frapper.

7 – Monter les fourrures

Ce sont des rails métalliques qui seront fixés sur les suspentes. La pince coupante est le matériel utilisé pour la pose et pour l’ajustement de la taille des fourrures. Vous pourrez aussi utiliser une éclipse pour assembler les fourrures.

Sachez que les suspentes et les fourrures forment l’ossature du plafond.

8 – Installer l’isolant

Cette étape est facultative. La mise en place d’isolant sur l’armature est effectuée juste avant la pose du placo. Vous avez le choix entre la laine animale, minérale ou végétale.

9 – Poser les plaques de placo

À cette étape, l’objectif est de poser dans le sens perpendiculaire une plaque sur une fourrure à l’aide d’un lève-plaque.

Les vis sont recommandées au lieu de la colle, afin de garantir une meilleure fixation ainsi qu’un rendu plus esthétique.

10 – Procéder aux finitions

Faire les travaux de finitions, c’est cacher les imperfections, recouvrir les jointures et les têtes de vis. Dans la majorité des cas, il s’agit aussi de travaux de peinture. En outre, vous avez aussi le papier peint ou le lambris. À vous de choisir.

Ces travaux relèvent des compétences d’un plaquiste professionnel, le spécialiste des faux plafonds. L’intervention est plus rapide. Le travail est bien fait. À chacun de décider en fonction du budget et de l’envergure de la pose de placo pour le plafond.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Retour en haut