Imperméabiliser une fondation : comment procéder ?

Imperméabiliser une fondation : comment procéder ?

 Les fondations sont les bases de la maison tout entière, car c’est sur elles que repose tout le poids de la maison. Bien que majoritairement ensevelies dans la terre et invisibles à l’œil nu, elles ne sont pas moins indispensables. C’est le socle sur lequel repose la maison et la base sur laquelle elle se fonde. Avant d’entamer le projet, il est important d’effectuer une étude minutieuse du terrain envisagé pour son emplacement. C’est une étape qu’il ne faut surtout pas négliger lorsqu’il s’agit d’y poser les premières bases essentielles à la construction d’une maison.

L’importance de l’imperméabilisation des fondations

Il faut veiller au principe d’étanchéité du matériel. En effet, l’imperméabilisation des fondations va prévenir l’infiltration de l’eau sous toutes ses formes et l’humidité dans les fondations. Pourquoi ? Parce que l’eau et le béton ne font pas bon ménage. En effet, l’eau ou l’humidité infiltrées dans votre fondation risquent de l’endommager. Et au fil du temps, vous serez exposé à des risques d’écroulement, car les fondations ne seront plus si tenaces et solides et qu’elles risquent de s’effondrer sous le poids de la maison.

Les fondations pourraient se fissurer et détériorer la partie souterraine, cœur de votre construction, ce qui est un mauvais présage pour l’avenir de l’intégralité de l’édifice. C’est pour cela qu’il est nécessaire de passer à l’imperméabilisation des fondations. En effet, qui voudrait se retrouver face à des débris du jour au lendemain par mégarde ?

Comment faire ?

A présent, il s’agit de déterminer ce qu’il faut faire pour imperméabiliser les fondations. En guise de rappel, ce procédé sert à établir une sorte de barrière étanche entre l’eau et le sol pour éviter que le sous-sol, socle de la construction, ne soit endommagé, (au risque de se fissurer ou de moisir au fil du temps) ; et pour protéger le sol de toutes sortes d’infiltration d’humidité.

Pour ce faire, la meilleure technique serait de placer un matériau imperméable sur les murs et les semelles extérieures de la fondation, jusqu’au niveau du sol.

En général, nous utilisons une membrane alvéolée en plastique ou en caoutchouc synthétique, mais il existe d’autres types de matériaux que vous pouvez aussi utiliser, à savoir le fer et le béton.

  • Les membranes rigides : la membrane rigide de type DELTA est une membrane alvéolaire essentiellement composée de fer qui assure l’étanchéité de votre sol. Elle facilite la traversée de l’eau jusqu’au drain français et assure qu’il y ait un espace suffisant entre le mur de béton et l’eau pour que cette dernière ne puisse y trouver refuge. Toujours se fier aux conseils avisés des professionnels.
  • Le goudron : en ce qui concerne celui-ci, il s’agit d’appliquer une couche de goudron sur le béton pour “panser” les trous ou les fissures apparentes. Le goudron est un matériel dur qui saura résister et donner de la résistance au béton qu’il revêtit pour le protéger de l’eau, qu’importent ses formes.

Enfin, nous espérons vous avoir davantage éclairé sur le chemin rocailleux de l’élaboration d’un bâtiment, que ce soit une maison, un immeuble, un cottage ; les mesures les plus diverses s’unissent sur une base propre à tous : les fondations, les pièces maîtresses de la construction. Il est du devoir de tout un chacun de s’assurer de la régularité du projet à entamer, mais encore plus de s’assurer de la pérennité de l’œuvre. De plus, cela permet de ne pas trop vexer le portefeuille. Entourez-vous de professionnels pour éviter les inopinées mésaventures du terrain, et profitez de leurs prestigieux conseils, car comme on dit, on n’est jamais trop prudent.

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Retour en haut