Guide d’installation d’une charpente en bois

Guide d’installation d’une charpente en bois

La charpente en bois, aussi appelée « charpente traditionnelle », est un élément fondamental d’une maison. Elle constitue l’ossature principale de toute la toiture en garantissant l’isolation et l’étanchéité d’une bâtisse. Elle assure divers rôles hormis le fait de garantir la durabilité de votre habitation, ce qui fait que son installation ne doit pas se faire à la légère. Dans cet article, nous vous proposons un guide d’installation d’une charpente en bois.

Outils nécessaires à l’installation d’une charpente en bois

La charpente en bois peut faire face à de multiples intempéries et catastrophes si elle est bien installée ; ne citons que les vents violents, les fortes pluies et une neige épaisse. Sa pose nécessite une certaine connaissance que seul un artisan certifié comme MG CHARPENTE COUVERTURE ZINGUERIE peut avoir. Diverses gestes sont à éviter lors de l’installation :

  • Utiliser des vis et des pointes au lieu de clous lors de l’assemblage de la charpente de votre garage ou de votre maison ;
  • Opter pour une technique d’assemblage moderne au lieu du traditionnel, afin de pouvoir mettre en place une grande étagère murale à l’arrière ;
  • Ne pas prévoir assez de goujons pour l’implantation de la charpente au béton, surtout si elle est destinée à recevoir une porte coulissante ;
  • S’éloigner du plan établi et omettre la mise en place des contreventements.

Vous aurez besoin de ces matériels pour effectuer les travaux, notamment :

  • Un marteau ;
  • Une scie ;
  • Des tréteaux ;
  • Un mètre laser ;
  • Une équerre ;
  • Des sabots ;
  • Une perceuse-visseuse ;
  • Un perforateur ;
  • Un serre-joint ;
  • Des clés plates.

Préparation et techniques d’installation

La charpente en bois est préférée pour sa longévité et son esthétique. Avant de penser à toute installation, veillez tout d’abord à bien choisir la charpente qui vous convient, cela en fonction de votre budget, de vos besoins, mais également des normes imposées par votre région d’implantation. Sachez que vous pouvez choisir entre 3 types de charpente en bois :

  • La charpente traditionnelle : composée de fermes, pannes et chevrons. Afin de les assembler au mieux, vous pouvez choisir entre une fixation par emboîtement, par assemblage ou par enture ;
  • La charpente industrielle en bois : très facile à installer, elle ne se compose que de fermes et de liteaux de couverture. Quant à son assemblage, usez de connecteurs ;
  • La charpente à toiture plate : ici, 3 points sont à étudier minutieusement. Le premier repose sur le poids réel de la toiture. Le second sera la distance séparant les appuis. Et le dernier est le calcul des surcharges dues aux intempéries.

Étapes d’installation d’une charpente en bois

Choisissez avec soin l’essence de bois de votre charpente. Sachez qu’il existe des essences plus adaptées à sa fabrication. Le bois doit être bien sec, afin qu’il soit facile à travailler. Pour ce qui est de son installation, il est préférable de faire appel à un charpentier pour l’assemblage et le montage. Voici, en bref, les étapes à suivre :

  • Pose de l’entrait de bas de ferme : constitué de 2 bastaings chevauchés entre eux, à bien mettre au niveau puis à clouer ;
  • Mise en place des madriers : ils supporteront toute l’installation. Le plan servira de référence pour son emplacement ;
  • Pose des contrefiches et du poinçon : le poinçon se placera entre les 2 madriers. Assemblez les contrefiches dans le même sens que les madriers. Leurs extrémités seront fixées au centre des arbalétriers par des chevilles à charpente ;
  • Installation des arbalétriers : ils soutiennent les pannes intermédiaires ;
  • Pose de la panne faitière et des pannes intermédiaires ;
  • Mise en place des chevrons : respectez l’espacement entre chaque chevron ;
  • L’établissement d’ouvertures telles les fenêtres de toit ou les velux.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Retour en haut