Comment se procurer un permis de construire pour l’installation d’éolienne domestique ?

Énergie renouvelable

Le besoin de produire de l’énergie renouvelable devient indispensable. En effet, cela permet d’être autonome, et même de revendre le surplus. L’éolienne est un moyen efficace de produire de l’énergie verte. Puisqu’elle ne dépend pas des saisons, comme c’est le cas des panneaux photovoltaïques, c’est une solution plus appréciée. Il devient dans ce cas, intéressant d’installer une éolienne domestique. Cependant, l’installation d’une éolienne est soumise à différentes contraintes qu’il est nécessaire de connaître.

Le choix du type d’installation

Le type d’installation figure parmi les facteurs qui conditionnent la nécessité d’une autorisation et sa nature. Cependant, quel que soit le type d’éolienne à installer, il est obligatoire de consulter le plan local d’urbanisme ou PLU. Par ailleurs, pour choisir le type d’installation, il est indispensable de définir le besoin en énergie de la maison et la capacité de l’appareil à produire de l’électricité.

L’éolienne horizontale

Ce type d’éolienne comprend habituellement 3 pales placées face au vent et reliées à un moyeu. La force du vent fait tourner l’hélice qui entraîne le moyeu. Celui-ci, fait ensuite tourner le multiplicateur et l’alternateur (qui produit l’électricité).

L’éolienne verticale

L’éolienne verticale est, certes, moins rentable, mais peut fonctionner même avec un vent très faible. Elle convient donc aux localités où la vitesse du vent est instable. Ce type d’éolienne est monté sur une nacelle verticale avec des hélices particulières.

Les démarches administratives pour installer une éolienne

Installer une éolienne à usage domestique doit se conformer à certaines règles spécifiques.

La déclaration des travaux

Dès que vous souhaitez installer une éolienne, il est obligatoire d’informer la mairie de la localité concernée. Cette déclaration est obligatoire et peut être accompagnée d’une demande de permis de construire.

Le permis de construire

Le permis de construire concerne uniquement les installations de plus de 12 mètres de haut (du sol au sommet selon son emplacement). Pour demander un permis de construire pour l’implantation d’une éolienne, il faut constituer un dossier incluant les éléments suivants :

  • Le formulaire de demande

  • Les informations relatives à l’emplacement de l’installation (plan de masse, plan en coupe et plan de façade de l’installation)

  • Les données sur l’analyse de l’influence de l’installation sur le voisinage (paysage, nuisances sonores et le conduit du câble électrique)

  • L’état de lieu du terrain avant l’implantation

  • L’accord des personnes (voisins) impactées par le projet

Les différentes interdictions concernant la mise en place d’éolienne

Outre les démarches administratives, il est également important de tenir compte de certains points importants lors de l’installation de l’éolienne.

Le choix du terrain

La consultation du plan local d’urbanisme mentionne s’il est possible d’installer une éolienne dans la zone. Ainsi, dans les zones protégées, les zones classées « monument historique » et les zones militaires, l’installation d’éolienne est interdite.

Le raccord au réseau électrique

À part l’autosuffisance, la revente du surplus d’électricité produite est également intéressante. Cependant, pour que cela soit possible, votre zone doit se trouver dans une ZDE ou zone de développement éolien.

Par ailleurs, pour prétendre à une revente de l’électricité produite, il faut encore évaluer le potentiel et la rentabilité de votre éolienne. Ce n’est qu’à une certaine rentabilité que les démarches de vente peuvent être enclenchées.

Le voisinage

Une éolienne, même domestique engendre des nuisances sonores. Il est indispensable de tenir compte de cette éventualité. Quoi qu’il en soit, il est obligatoire de respecter certaines distances concernant l’emplacement de votre éolienne. Ainsi, une installation haute de 12 mètres ne doit pas être placée à moins de 6 mètres de la limite du terrain ; cette distance est de 5 mètres pour une éolienne de 10 mètres de hauteur.

Les contraintes techniques

Outre les réglementations, les contraintes techniques sont également à considérer. Ainsi, le choix de l’emplacement doit également tenir compte de l’exposition au vent. C’est surtout indispensable pour optimiser le rendement de l’éolienne.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Retour en haut